Préparez l’avenir de vos proches avec une assurance-vie entière

2 octobre 2017 -
l'assurance vie le placement fetiche des francais

Vous disposez de plusieurs moyens pour sécuriser financièrement vos descendants, vos ascendants ou votre conjoint au jour de votre décès. Parmi les placements préférés des Français, notamment en raison de ses avantages fiscaux, il existe une solution simple et sécurisée proposée par les compagnies d’assurances, l’assurance-vie entière. Il s’agit d’un dispositif vous permettant de transmettre un patrimoine à un ou plusieurs bénéficiaires dans une optique de prévoyance. C’est également une solution efficace pour optimiser votre épargne grâce à un produit souple à la fiscalité avantageuse. Simple et sécurisée, l’assurance-vie entière génère des intérêts qui sont perçus en fonction du capital investi. Quelles sont donc les raisons qui vous pousseraient à souscrire une assurance-vie entière ?

Vous êtes libre de choisir le montant du capital

Souscrire une assurance-vie entière vous offre une grande liberté dans le choix du montant du capital décès. En outre, on déterminera vos cotisations en fonction de vos modalités de versement. Cette assurance peut être alimentée de différentes manières. Vous pouvez opter pour une prime unique versée à la signature du contrat, pour plusieurs primes versées sur une période déterminée ou pour des primes viagères.
Cependant, sachez que, dans cette opération d’épargne, même si vos cotisations versées sont inférieures au capital assuré, le capital versé en cas de décès ne pourra pas être inférieur à ce capital assuré. Ceci est un avantage énorme pour préparer sereinement l’avenir de vos proches.

investir autrement avec le conseil en gestion de patrimoine Auxandre

Vous pouvez transmettre un capital hors succession

Dans une assurance-vie entière, vous pouvez transmettre un capital à un bénéficiaire désigné sans passer par la succession. Cela vous permettra d’être exonéré d’une partie des droits de succession.
Néanmoins, pour bénéficier de ce privilège, vous devez indiquer clairement dans le contrat, lors de la souscription, le ou les bénéficiaires. Vous pouvez aussi mettre en place une clause bénéficiaire dans laquelle vous déterminerez l’ordre des légataires. Il se peut que l’un des bénéficiaires meure avant vous, et cela éviterait d’éventuelles mésententes entre ceux qui sont vivants.

Une assurance-vie entière vous donne également le droit d’établir une clause de rachat. Cette dernière vous offre la possibilité de récupérer une partie ou la totalité du capital tenu dans votre compte avant le terme de l’acte. Contrairement à d’autres contrats d’assurance-vie, celui de vie entière peut aussi être racheté par un assuré qui n’est pas obligatoirement le souscripteur. Mais tout cela ne peut se faire qu’avec l’accord du bénéficiaire signataire.

Pour information, un bénéficiaire d’une assurance-vie a le droit de protester et de rendre caduque la clause bénéficiaire si le titulaire du compte lui a désavoué sans lui consulter.

La loi dite TEPA oblige l’assureur à diviser sa prescription de manière à ce qu’un enfant lésé par un assuré ne soit pas privé du capital de son père ou de sa mère. Ainsi, la somme sera répartie équitablement.

 

Les commentaires sont fermés